« Au collège, mes résultats en français étaient jugés trop faibles... »

09 Avril 2018

Lysiane Baldini a 29 ans. Elle est née à Maizières-lès-Metz et y vit toujours. Elle travaille dans une entreprise de logistique basée à Ennery. Son 1er roman est sorti en mars 2017, le 2ème en décembre de la même année. Elle a déjà écrit 30 livres. Le premier, publié à compte d'auteur, intitulé « Vivre dans le mensonge », est en fait le 4ème qu'elle a écrit, à 17 ans. Le 2ème « La Guerrière tombée du ciel » est le début d'une trilogie, qui est déjà entièrement écrite. La suite ne devrait donc pas tarder à être publiée.


Qu'est-ce qui vous a donné le goût de l'écriture ?

L'écriture est arrivée très tôt dans ma vie. Je participais à des concours de poésie et d'écriture lorsque j'étais au collège Paul Verlaine. Mais mes résultats en français ont été jugé trop faibles par mes professeurs et j'ai été orientée vers une filière technique, au lycée Gustave Eiffel à Talange. J'ai ensuite obtenu un BTS travaux publics, spécialisation ouvrage d'art. C'est à l'âge de 16 ans, au lycée, que j'ai commencé à écrire. C'était pour moi plus qu'une envie, c'était une nécessité.
 

Qu'est-ce qui vous a décidé à sauter le pas, à faire éditer vos histoires ?

C'est Sandrine, ma meilleure amie, qui m'y a poussé. Je ne l'en remercierais jamais assez. Elle m'a appelé un soir, après avoir lu un nouveau manuscrit et m'a dit « Maintenant tu arrêtes tout et tu publies ! ». C'est ensemble qu'on a choisi le manuscrit à envoyer. Je l'ai communiqué fin novembre 2016 à cinq maisons d'édition. À ma grande surprise, elles ont toutes répondu favorablement suite à la lecture du manuscrit par leurs comités de lecture. J'ai retenu la première à m'avoir répondu. Le livre est sorti en mars 2017. Tout est allé très vite.


Quand écrivez-vous ? Avez-vous un « rituel d'écriture », des horaires ?

J'écris le soir, après mon travail, et le week-end. Mais l'inspiration arrive sans prévenir ! Si je suis au travail quand je pense à quelque chose d'intéressant pour mon roman, j'ai peur d'oublier l'idée alors je la note sur un post it que je colle sur mon ordinateur, en mémo. Ça fait beaucoup rire mes collègues.


Vos livres nous plongent dans le fantastique, mais vos histoires se situent dans un univers bien réel, à Maizières-lès-Metz et alentours. Une volonté ?

Mes premières histoires ont été écrites lorsque j'avais 16 ans. Je ne sais pas si je m'étais alors vraiment posée la question de situer volontairement ou non mes personnages en Moselle ; cela s'est fait naturellement, c'était mon quotidien. J'ai déjà remanié quelques histoires écrites lorsque j'étais au lycée. Je modifie le style, les tournures de certaines phrases… mais je laisse l'ancrage géographique. Ce qui est parfois drôle car il m'arrive d'évoquer des lieux qui n'existent plus. Dans une histoire, je parle d'une ferme aujourd'hui disparue, qui était située près du parc de Brieux car elle existait au moment où j'écrivais. Je l'ai donc laissée. Je me dis aujourd'hui que c'est une manière de rendre hommage à ma ville. Il y a aussi des passages dans lesquels j'évoque les anciens sites sidérurgiques. Je crois que je n'ai pas spécialement envie de raconter une histoire en ancrant mes personnages dans des lieux que je ne connais pas bien, ou d'inventer. Ce que je crée, c'est l'histoire, les personnages. Je pense que cela participe de l'étrange, à l'univers fantastique. Et le lecteur peut ainsi davantage se projeter dans mon récit.


Comment voyez-vous l'avenir ? Participerez-vous à des salons littéraires ?

J'aimerais vivre de l'écriture. J'apprécie beaucoup mon métier mais vivre de mon rêve serait magnifique. Je souhaitais participer au Salon littéraire de Villers-lès-Nancy mais j'ai postulé trop tard. Je pense aussi au Salon d'Epinal, « Les Imaginales », qui est le premier festival de littérature de l'imaginaire en France. Mon agent littéraire m'a envoyé des contacts pour postuler, j'attends maintenant des réponses !

(+) Vous pouvez suivre l'actualité littéraire de Lysiane sur sa page auteur Facebook L. S. Baldini Facebook.
Retour à la liste