Festival La Marelle : mercredi 10 juillet

10 Juillet 2019

La vache n'est pas un oiseau comme les autres - Compagnie Raymond et merveilles


Naïla et Méryle : Le spectacle était génial, le premier conte parlait d'un colibri et d'une autruche qui étaient de très bons amis.

Titouan : Le deuxième parlait de poules blanches. Un jour, une poule noire a été amenée dans une ferme où les autres poules étaient blanches. Pour devenir leur amie, la poule noire devait pondre un oeuf noir et finalement elle a réussi a pondre un oeuf... en chocolat !!!

Isaure : L'artiste de la compagnie « Raymond et Merveilles » jouait le rôle d'un grand-père qui, le matin, se faisait réveiller par sa petite fille et il lui racontait des histoires. Une parlait d'un colibri et d'une autruche, une autre parlait de poules blanches et noires et une dernière histoire qui parlait d'une vache qui rêvait de s'envoler.

Clément : J'ai adoré le spectacle, le conteur (qui se nommait Guy Prunier) est un grand-père qui se fait réveiller tous les matins par sa petite-fille et il lui raconte une histoire... enfin, trois contes. Le premier parlait d'un colibri et d'une autruche qui étaient très amis, un jour l'autruche a pondu un oeuf mais elle était tombée dans un piège en forêt. Le deuxième une histoire de poules et le troisième une histoire de vache volante.


 

Déconcerto - Compagnie Duo Gama

 


"Déconcerto" est un spectacle musical où deux personnes font de la musique avec des objets qui ne sont pas fait pour ça à l'origine (verres, tuyaux en PVC…) et aussi des instruments faits pour ça (guitare, triangle, métallophone et aussi plusieurs flûtes). Les musiques existaient déjà, on a pu reconnaître des musiques de Mozart ou Bach. À un moment, ils tapaient sur des tuyaux pour faire du son et ça a donné des tuyaux à coulisse.
(Article écrit par Clément.)

Ce spectacle était génial, il y avait deux musiciens qui jouaient avec des instruments de musique. Attention, pas n'importe quels instruments ! Ils jouaient avec des tubes en plastique, des bouteilles de bières, des verres (en verre) et ils jouaient plein d'autres instruments en même temps. Au bout d'un moment la boule disco est descendue, devant l'éclairage, et des confettis sont tombés du plafond, comme une explosion. D'ailleurs je félicite les musiciens pour leur interprétation en musique. Bravo!!!
(Article écrit par Loane.)

J'ai bien aimé ce spectacle !!! Les comédiens jouaient très bien de la musique, et ceci sans partition et avec beaucoup d'organisation !!!
(Article écrit par Naïla.)

Le spectacle était génial, il y avait deux comédiens, ce n'était pas vraiment des comédiens plutôt des musiciens. Ils jouaient avec des bouteilles de bières et avec des tubes… ils étaient rigolos pendant le spectacle ils se chamaillaient, mais tout cela sans parler.
(Article écrit par Méryle.)


 

Interview de Laurent, de la compagnie Jeux et Tartines

À quoi servent vos jeux « coule ma boule » et « roule ma boule » ?

Laurent - "Ici, c'est un parcours où l'on peut jouer avec de l'eau. C'est fait pour les enfants, pour qu'ils puissent s'amuser, c'est une première chose : s'amuser !

Et ensuite découvrir : par exemple dans le parcours avec de l'eau, on va pouvoir se rendre compte que l'eau a une force lorsqu'elle va faire tourner une petite roue.

Les enfants vont pouvoir découvrir comment fonctionne une petite fontaine, pour faire naviguer un petit bateau. Tout ça c'est fait pour faire découvrir de nouvelles choses aux enfants et aussi qu'ils puissent s'amuser.

Le parcours pieds nus : c'est la même chose.

Toutes mes animations sont « éco -sensibles » c'est à dire écologique, fabriquées avec des matériaux naturels, où l'on travaille sur les sens.

Je fais beaucoup de choses sur les 5 sens, par exemple le parcours pieds-nus, c'est le sens du toucher, parce qu'on va marcher et découvrir des sensations avec nos pieds, comme quand on joue avec les lentilles.

Les jeux avec les boules c'est juste pour amuser les enfants. Mais là aussi on touche quand même le bois et tout est construit avec des matériaux naturels."

Merci à Laurent de nous avoir accordé un moment pour cette interview.
(Article écrit par Lukas et Théo.)


   

Fin du festival...


Les petits reporters vous remercient... et remercient l'équipe du théâtre Dest, les financeurs, les artistes, les bénévoles, sans qui la Marelle n'existerait pas...

Et un grand merci au service Communication, Isabelle, Yannick et Jérémie !

Au revoir...


 
Retour à la liste