Budget 2019 : prêt pour l'avenir !

10 Avril 2019

Un contexte particulièrement contraint

La Ville a vu ses ressources diminuer d'un tiers entre les deux derniers mandats municipaux (moins 19,5 millions d'euros).
 
Baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement par an Baisse des dotations intercommunales par an
 
La Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) baisse de nouveau en 2019

Alors que le Président de la République avait annoncé que les ressources des collectivités territoriales ne diminueraient plus, la Ville déplore une baisse supplémentaire de 14 % de la principale dotation de l'État en 2019.
 


Un vaste plan d'économies

Confrontée à une situation inédite, la Commune a dû dégager 3 millions d'euros d'économies par an. Les deux tiers du chemin ont reposé sur l'optimisation et la rationalisation de l'activité des services municipaux. Ce travail considérable porte aujourd'hui ses fruits.
 
Baisse des dépenses réelles de fonctionnement par an Baisse des effectifs
 


Une fiscalité raisonnée

 
Taxe d'Habitation et Taxe Foncière Maison d'Assistants Maternels
 
Fiscalité : stabilité en 2019

La Municipalité ayant choisi de ne sacrifier aucun service public (et d'augmenter les budgets destinés à nos enfants et à la culture), le dernier tiers de l'effort à entreprendre a été réalisé par une hausse raisonnée de la fiscalité.
 


Pas d'augmentation des taux en 2019

L'effort ayant été réalisé, les taux de la fiscalité resteront stables en 2019 malgré la nouvelle baisse annoncée des dotations de l'État à la Commune (moins 14%).
 


Une situation financière solide

Aujourd'hui, la Ville de Maizières-lès-Metz dépense moins qu'en 2014 et ce, malgré les nombreuses dépenses nouvelles qu'il a fallu intégrer (inflation, augmentations du point d'indice pour la fonction publique, de la population, des charges transférées par l'État aux Communes et partiellement compensées). Il s'agit là d'une véritable performance.
 
Evolution de l'épargne brute Dette
 
Un plan d'investissement ambitieux

Les projets inscrits au Plan Pluriannuel d'Investissement (PPI) pour un montant total de 11,49 millions d'euros :
• Passerelle du Pont Demange (2 400 000 euros)
• Création d'une école au Val Maidera (4 780 000 euros)
• Création des Périscolaires Église néo-apostolique, Dany Mathieu et Val Maidera (1 267 000 euros)
• Réhabilitation du Complexe Camille Mathieu (1 000 000 euros)
• Réhabilitation du Quartier Kennedy Falouche (2 043 000 euros)

Les projets municipaux à moyen terme et non-inscrits au PPI :
• Réhabilitation du périmètre restant de la rue du 4 septembre
• Réhabilitation de la Grand Rue
• Construction de nouveaux ateliers municipaux
• Construction d'un nouveau boulodrome
• Périscolaire aux Écarts
Retour à la liste